Les Sims 4 vus par les artistes

Cela n’as certainement pas dû vous échapper, depuis quelques jours les sims 4 est enfin disponible. Et bien à l’occasion de la sortie de ce 4ème Opus, Electronic Arts à demandé à des artistes de donner leur propre vision du jeu de simulateur de vie, qui est un des jeux les plus populaires du monde. Les 5 oeuvres sont disponibles à la vente et en série limité ici

Evidemment le résultat est tout simplement génial ! Je trouve ça vraiment sympa de voir le vision que d’autres personnes peuvent avoir sur ce jeu. Cliquez sur les images pour les agrandir

Personellement, je les trouve toutes sublimes même si je dois avouer que j’ai une préférence pour celle de Gregoire Guillemin et celle de Ian Wilding.

Voici ce que les auteurs des oeuvres pensent du jeu : 

Guillaume Singelin 

“J’ai commencé à jouer aux Sims dès la sortie du premier épisode. Je n’ai jamais joué avec un seul héros mais au contraire je me suis souvent amusé à créer différents styles de personnages ou de destins. Les situations avec plein de Sims qui discutent dans tous les sens m’ont toujours amusé ! J’ai de ce fait intégré tout cela dans mon illustration, en mettant en scène le plus de personnages possible, mais également en prenant le point de vue de la série, la fameuse isométrie. La palette de couleur est volontairement simple, afin gagner en clarté face aux nombreux détails.”

Glen Brogan :

“ Les Sims est le premier jeu qui à mon sens a su attirer des “non-gamers” dans le jeu vidéo, notamment les femmes. De nombreuses personnes autour de moi recréaient leur vie dans le jeu, juste pour voir ce qui pouvait se passer. Et à la fin, ils finissaient toujours par faire vivre l’enfer virtuel à leurs propres amis ! Je me suis beaucoup intéressé au matériel promotionnel et aux extraits des SIMS 4 pour ma pièce, et je me suis inspiré des personnages qui me parlaient le plus. J’ai beaucoup apprécié par exemple le Sim en robe de chambre qui joue de la guitare, un univers déjanté qui me plait beaucoup ! J’aime aussi l’idée que des gens “comme tout le monde” décident tout à coup de devenir astronautes ou de lancer des fusées à partir de leur jardin ! J’ai commencé par faire des croquis de ces personnages, avant de leur ajouter des éléments un peu rétro, histoire de coller à mon univers”.

Manuel Kilger :

“J’ai joué au Sims pour la première fois quand un ami m’a offert le numéro 2, sur PS2. Les semaines qui suivirent furent pauvres en sommeil, mais riches en aventures Sims ! On ne pouvait qu’être excités à l’idée de se demander ce qui allait leur arriver à chaque instant… Pour ma pièce, j’ai surtout pensé à toutes les folles situations qui peuvent arriver dans le jeu. D’opus en opus, ces situations devenaient de plus en plus loufoques et extraordinaires, et c’est ce que j’ai voulu proposer dans mon illustration : montrer à quel point ces Sims peuvent devenir fous ! Au début de l’illustration, j’ai fait un petit croquis avec toutes les situations qui pouvaient me venir à l’esprit, de la plus simple à la plus dingue. J’ai par la suite concrétisé toutes ces situations avec ma tablette graphique.”

Ian Wilding : 

“J’ai passé un nombre incalculable d’heures à jouer aux Sims et à ses extensions. Quand on m’a proposé de participer à ce projet, j’ai su que je voulais m’inspirer du premier jeu, celui qui m’a laissé un souvenir impérissable, notamment avec le fameux “plumbob”. J’aimais aussi l’idée de jouer avec un personnage et de lui faire vivre toutes les choses les plus folles qu’on puisse s’imaginer. J’ai tenté de garder tout celà à l’esprit en travaillant ma pièce, notamment le curseur de souris, parce que, pour moi, les Sims c’est avant tout un jeu à propos des choix que l’on fait… Pour eux et pour nous”.

Gregoire Guillemin :

“En réalité, j’ai eu très peu de relation avec les Sims au cours de ma vie de gamer… C’est un jeu qui m’a toutefois toujours fasciné et intrigué : mener une vie parallèle dans un monde virtuel ? Le bonheur ! Mais je n’y ai jamais joué de manière sérieuse, la peur de devenir un addict, peut-être ? En ce qui concerne ma réalisation, je dois dire que ce fut assez difficile, mais j’aime le challenge. Mes travaux tournent systématiquement autour d’un close-up et d’une certaine impertinence. Pour les Sims, la difficulté était de trouver un signe significatif. La seule évidence pour moi était le diamant vert, l’idée était donc de jouer avec. Voyant les Sims comme un péché mignon, quoi de plus facile que de transformer ce diamant en sucrerie !”

Et vous, quelle est votre oeuvre préféré ? Et que pensez vous des sims ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s